UN LYCEE CLASSE MONUMENT HISTORIQUE

Caractéristique de l'architecture du 20ème siècle, fruit d’une collaboration entre Pierre JEANNERET, architecte, Jean PROUVÉ, ferronnier constructeur, Charlotte PERRIAND, architecte d'intérieur, designer, le lycée Jean MERMOZ a fait l'objet d'un arrêté de classement au titre des Monuments Historiques le 13 février 2002.

Tous trois ont travaillé avec LE CORBUSIER à une époque de leur carrière et ont été marqués par sa personnalité, ses théories, ses œuvres.

Pierre JEANNERET et son cousin LE CORBUSIER ont signé conjointement les projets qui sortaient de leur bureau jusqu’en 1940 mais en 1950, date des premiers plans du lycée, c’est avec l'architecte bitterois Dominique ESCORSA comme « architecte d’opération » que Pierre JEANNERET travaille.

 

                         Présentation du lycée par l'élève FERNANDEZ Emmanuel de la classe 2MRC3.

 

Les plus beaux bâtiments classés «  patrimoine historique ».

Notre lycée fut construit par les plans d'un architecte biterrois Dominique Escora qui travailla en collaboration avec Pierre de Jeanneret. Le lycée fut la plus grande réalisation de Pierre de Jeanneret.

Sa réalisation date des années 1956-1959,le lycée a été prénommé Jean Mermoz, nom d'un aviateur français car les structures et les toits ressemblent aux ailes des avions..

Le Corbusier a construit tous les bâtiments plein Sud pour que le soleil soit toujours en train d'illuminer les salles.

La marque de fabrique de Le Corbusier sont les pilotis et le béton brut de décoffrage. Les pilotis sont les pilliers du lycée.

Le bâtiment A est très original, du côté Nord il y a de petites fenêtres pour que le vent ne rentre pas et que la pièce reste chaude alors que du côté Sud le soleil est omniprésent, grâce aux occultants qui arrivent à le dévier.

Sur le toit du bâtiment A, le toit est en toit terrasse et le proviseur y habite.

Ce qui embellit le lycée c'est le bâtiment B car ses couleurs et sa forme sont originales, mais ses grandes baies-vitrées ont une originalité très rustique et une façon de les ouvrir très surprenante.

Le bâtiment D précède le bâtiment A, le toit du bâtiment D éblouit les yeux car il est en aluminium et en forme d'épi de blé ce qui sert à dévier le soleil.

Mais vous serez conquis dès l'entrée,les pierres volcaniques entourent tout le lycée et son portail vert est présent depuis la construction du lycée.

Le lycée Jean Mermoz était avant réservé aux garçons mais maintenant il accueille toutes sortes de personnes et reste un lieu public.

Ce lycée est très accueillant et vous met directement dans une ambiance très chaleureuse.

Sur ce BONNE VISITE!!!

 

Il applique dans les bâtiments du lycée les grands principes constructifs qu'il partage avec son cousin depuis le début :

 

FENETRE BANDEAU

La traditionnelle "fenêtre-trou" verticale est remplacée par la "fenêtre-bandeau" vitrée, continue, horizontale.

 

LES LOGGIAS ET BRISE-SOLEIL

Le brise-soleil est complémentaire du mur de verre. C'est par la lumière et le mouvement de la lumière que vivent les formes et que se crée l'espace. Loggias et brise-soleil permettent d'amortir le heurt climatique entre l'intérieur et l'extérieur.

MURS DE VERRE

Parfois inclinables, ils permettent un accueil généreux de la lumière.

 

PILOTIS

Le pilotis permet une distanciation par rapport au sol. Dans sa construction formelle, il est en constante évolution: du simple poteau vertical au volume complexe et puissant.

BETON BRUT DE COFFRAGE

Le coffrage du béton laissé apparent crée un contraste de matière brut/fini.

TOITS TERRASSE ET RAMPES D'ACCES

L'architecture prolonge l'urbanisme. Le toit devient place, lieu de rencontre et la rampe devient rue.